La stimulation cognitive : un outil pour les aidants

infographie

 

La stimulation cognitive, un outil pour les aidants

 

4 millions de seniors en perte d’autonomie d’ici 2050

Selon des projections de l’INSEE basées sur un prolongement des tendances démographiques de 2015 [1], la France compterait 4 millions de seniors (personnes de 60 ans et plus) en perte d’autonomie à l’horizon 2050. La perte d’autonomie correspond ici à différents degrés entre des situations où l’individu est confiné (lit ou fauteuil) et/ou à l’observation d’une altération des fonctions mentales jusqu’à des situations où l’individu a besoin d’aide pour plusieurs éléments de sa vie quotidienne.

 

Les aidants : des professionnels et des proches

A Lyon, pendant le confinement et le déconfinement (de mars à juin 2020), l’association « La Métropole Aidante » [2] a assisté les aidants des proches fragilisés par l’âge, la maladie ou le handicap. Elle a recensé les appels d’aidants familiaux: 41% des aidants étaient un enfant d’un proche fragilisé ; 20% un conjoint et 16% un parent (père/.mère).

En parallèle, en France, 390 000 emplois dans les services à la personne ont été créés depuis 2005 pour accompagner les aidants au quotidien [3].

 

La stimulation cognitive : les 3 piliers fondamentaux

La stimulation cognitive, telle qu’elle est proposée lors des ateliers par La Fabrique à Neurones, a pour objectif le mieux vieillir au quotidien via le maintien des fonctions cognitives. Plusieurs processus cognitifs peuvent être entrainés, comme la mémoire visuelle, la mémoire spatiale, la mémoire de travail, la mémoire sémantique, l’attention, la rapidité, la planification, le raisonnement, etc. Les activités sont sélectionnées pour répondre à ces 3 piliers fondamentaux de la stimulation cognitive:

  • l’effort : une activité doit être difficile (mais pas trop !) pour faire travailler le cerveau
  • la diversité : les activités doivent être variées de telle sorte à stimuler différentes fonctions cognitives
  • la nouveauté : les activités doivent changer régulièrement de telle sorte à restimuler l’intérêt

 

Les bénéfices de la stimulation cognitive

De nombreuses études scientifiques se sont penchées sur les différents bénéfices de la stimulation cognitive. Elles se rejoignent sur 2 points majeurs:

  • la stimulation cognitive est associée à une diminution des symptômes d’anxiété et de dépression [4];
  • la stimulation cognitive est associée à une amélioration de la cognition [5], mais aussi de l’humeur et de la qualité de vie au quotidien [6] [7].